Traditions

Les tailleurs sur crital et verre
Les héritiers d'une tradition séculaire. Dès le 2e millénaire avant J-C, les Égyptiens savaient faire du verre, à partir du sable (silice), des fougères (soude + potasse) du bois (énergie), matériaux disponibles dans nos rivières et forêts. Aujourd'hui on y adjoint d'autres éléments tels que la chaux, le plomb, etc...
Au XVIe siècle, on recensait beaucoup de verreries itinérantes car elles consommaient beaucoup de bois.

Au XIXe siècle, elles se fixent où il est facile d'acheminer les matières premières.


Suite aux difficultés économiques des cristalleries ou verreries, les tailleurs se sont établis à leur compte en travaillant à domicile puis en créant des ateliers attenant à un magasin de vente.
Les tailleurs sur cristal et verre du Pays de DABO

Les droits forestiers
  Au gré des successions et des alliances, le Comté fut tantôt lorrain, puis alsacien, français puis germanique, catholique puis luthérien.

Les guerres, accompagnant ces changements, dévastaient régulièrement le pays. Pour le repeupler, les seigneurs attirèrent des colons venant de France, de Bavière, de Suisse et du Tyrol, et leur accordèrent de nombreux droits forestiers.

Le plus ancien règlement forestier date de 1569, et, de nos jours, les habitants de la commune, descendants de ces colons, bénéficient toujours de ces droits dont le plus important est le bois bourgeois...


Conditions requises pour jouir des droits forestiers de la commune de Dabo
inscription au registre des usagers: "état"

- Être domicilié dans la commune de Dabo
  ou dans la commune d'Engenthal
(67)
- Être originaire d'une famille fondée en droits.
- Être chef d'un ménage indépendant (avoir propre feu et pot).
- Les veuves succèdent jusqu'à remariage aux droits de leur mari.

Pour avoir droit au BOIS BOURGEOIS il faut être descendant majeur de nationalité française, de parents ou d'ancêtres domiciliés sur le territoire de la commune de Dabo avant 1792.

Pour jouir des AUTRES DROITS, il faut être descendant d'ancêtres immigrés jusqu'en 1817 dans l'ancien comté et ayant acquitté un droit d'entrée de trente francs avant la fin de 1823.

Pour être inscrit au registre des usagers, il faut qu'un procès-verbal de révision de ménage soit établi par l'O.N.F..
Il a pour but de vérifier le ménage avec "propre feu et pot" au cours d'une visite au domicile.

DROITS
D'USAGE
COLLECTIFS
BOIS DE PREOMPTION: Droit exclusif des communes usagères d'acheter tout le bois de feu débiter par l'O.N.F. qui n'est pas destiné à être remis aux usagers.
BOIS MORT SUR PIED OU CHABLIS DERACINES (non cassés): Cédés au profit des usagers, moyennant les frais de façonnage et d'un droit de stockage
 

DROITS
D'USAGE
INDIVIDUELS
BOIS BOURGEOIS
Attribution annuelle de 8 arbres
(sapins, épicéas, pin) vifs et sains sur pied, de 12 m3 de bois d'œuvre en moyenne. Les veuves ont droit à un ½ lot. Chaque année à la mi-novembre a lieu le "tirage du bois bourgeois". Chaque usagé est appelé a venir "tirer une feuille de lot" à l'aveuglette. Ce document va circuler auprès des représentants des administrations présents dans la salle pour enregistrement et paiement d'une taxe. (O.N.F., recette des impôts, commune). Enfin la feuille revient à l'usager avec le détail des arbres composant son lot (nombre, volume estimé, numéro de l'arbre, situation et numéro de parcelle). A partir de là, l'usager dispose de ses arbres et libre à lui d'en faire l'usage qu'il veut à condition de les sortir de forêt avant la fin juin. Actuellement la plupart des usagers vendent leur lot sur pied à des négociants en bois ou des scieries qui viennent sur place. C'est le moment de faire jouer la concurrence en négociant au mieux son lot. Certains particuliers (par exemple des non-usagers) achètent des lots pour en faire leur bois de charpente. Jusque dans les années 80 les achats de lots de bois sur place se payaient en espèces. Au village c'était la fête, souvent les hommes ne travaillaient pas pendant 2 jours. De nombreux marchands forains mobilisaient la place du village avec leurs stands et les affaires florissaient.
BOIS DE CONSTRUCTION
Attribution du bois de charpente ou de rénovation de la maison de l'usager une fois dans sa vie. Volume maximum attribué 40m3 moyennant les frais de façonnage. Charge à l'usager de faire débarder les grumes, de les faire transformer en poutres, planches, lattes… selon un devis préalablement déposé à la Mairie.
BOIS DE FEU
Attribution annuelle de 6 à 8 stères de bois de chauffage contre paiement des frais de façonnage et de charges.
BOIS D'OEUVRE
Chaque usager-artisan a droit au bois d'œuvre. 8m3 pour son travail personnel en payant une taxe inférieure au prix courant.
DROIT AU PÂTURAGE pour porcs et vaches "panage" (glandée)
DROIT DE PÂTURAGE ET DE PANAGE dans les forêts et clairières pour les usagers possédant des bêtes. Elles seront marquées au fer.

index